Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crise des vocations ? :

-Avec Mgr Léonard : de 5 à 50 vocations (env) en 5 ans

-Avec Mgr De Kesel : 0 entrée francophone du Diocèse Malines-Bruxelles au Séminaire.

Mais 20 séminaristes renvoyés en juin 2016…

→ Vraiment irrévocable la relance des vocations ?

-Site du diocèse de Liège : 370 prêtres (250 d’après EdB), 70 diacres permanents, 37 assistant(e)s paroissiaux, 12 animateurs pastoraux (rémunérés)

= 489 agents pastoraux rémunérés pour 550 églises et 60 chapelles

= 1 prêtre pour 1 église ½ .

→ Vraiment impossible à desservir plusieurs jours par semaine ?

Raréfaction des fidèles ? :

Pour EdB : 4% de pratiquants fidèles à Liège

Pour sondage Ipsos-Orela-RTBF-Le Soir ( 2016) 20% de catholiques pratiquants en Belgique francophone

Mais combien plus fréquentent nos églises à l’occasion de baptêmes, communions, mariages, et funérailles ou pour y prier ou les visiter individuellement ? Pourquoi ne pas les comptabiliser ?

Trop d’églises ? :

550 églises pour 1.100.000 habitants du diocèse = 1 église pour 2.000 habitants

550 églises pour 700.000 catholiques (d’après site du diocèse) = 1 église pour 1.200 catholiques

550 églises pr 220.000 catholiques pratiquants (si on extrapole pourcentage du sondage IPSOS : 20% de 1.100.000)=1 église pr 400 catho pratiquants

EdB : « Le modèle 1 clocher, 1 curé, 1 fabrique 1 bourgmestre « qui fournissait une vraie proximité= révolu depuis 20 ans » :

Retour des services de proximité (décentralisations administratives, vie de quartier, produits locaux, commerces de proximité…)

EdB : « Elles sont vides la plupart du temps »

Les témoignages convergent pour dire qu’une église ouverte attire régulièrement des visiteurs et priants. « De nombreuses personnes aiment s’y refugier », confirme plus loin EdB

« Tout faire pour qu’elles soient ouvertes, croyants et non-croyants » dit EdB : Bravo et merci

Trop chères ?

Les déficits cumulés des F.E. en wallonie ne dépasse pas 1% des budgets communaux

Mathot refuse de dépenser pour ses églises ? c’est illégal

Il préfère réparer les écoles que les églises ? Rappelez-lui, que comme vous le disiez à juste titre , en réaffectant une église de village « on peut tuer le village ». Il s’en souviendra au moment des élections…

-EdB « Mutualiser les dépenses des fabriques d’église et rationaliser les travaux à effectuer » : bien évidemment, et sans tarder. Mais pas pour autant fusionner les fabriques d’église.

-NB : Réaffecter une église (en école, logement, biblio, centre culturel,…) coûte bien plus cher à la collectivité que de lui garder sa destinée originelle.

A propos des réaffections :

A propos des usages mixtes, églises compartimentées ou réaffectation partielles, malgré plusieurs prospections dans ce sens, aucun projet n’a abouti à Bruxelles. Très complexe et coûteux.

L’église pourrait être affectée à d’autres cultes ? Si elle perd son caractère « paroissial » et public, elle sera privatisée, avec les conséquences qui suivront au niveau de ses heures d’ouvertures, mais aussi de subsides publics, presbytères, ministres du culte, etc….

Autre option : gardons nos églises paroissiales publiques et ouvrons les à d’autres communautés chrétiennes.

EdB : « J’essaie de rencontrer tout le monde ».

Bravo et merci. En espérant que l’objet des rencontres est de voir tous ensemble comment mieux ouvrir et remplir nos églises et non comment les vider et les fermer. Car l’appel du Christ reste permanent : «Allez ! De toutes les nations faites des disciples » (Mt 28, 16-20).

Puissent les prêtres et les évêques, avec les fidèles, déployer toutes leurs énergies à remplir les églises plutôt que de déployer leurs énergies à voir comment les fermer, les réaffecter ou les désacraliser.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :